Kikkoman : Concours 2012

De la graine de grand chef, par Gaëtan Boltot pour le Journal de Saône et Loire
mercredi 13 février 2013
par  webmaster
popularité : 44%

« Mes deux grands-mères cuisinaient beaucoup. J’ai toujours voulu faire ce métier », confie Romain Chalumeau.

Il est tombé tout petit dans la marmite...

« 
Mes deux grands-mères cuisinaient beaucoup. J’ai toujours voulu faire
ce métier », confie Romain Chalumeau. Au sortir du collège, cet élève
brillant – il a eu son brevet haut la main – a donc choisi la voie de
l’apprentissage, contre l’avis de ses professeurs. Depuis un an et demi,
il partage son temps entre le CFA de la Noue à Longvic, et la cuisine
des Terrasses à Tournus. Aux côtés de Jean-Michel Carrette, le jeune
homme de Saint-Marcel se réjouit de « toucher à tout. C’est un excellent
endroit pour apprendre ».

Recettes originales

Et à 16
ans, le jeune homme est déjà prêt à mesurer son savoir-faire. Le
26 mars 2012, il participera, à l’école Ferrandi à Paris, à la finale
nationale du concours Kikkoman (du nom d’une marque fabriquant de la
sauce soja). Il aura quelques heures pour fabriquer, sous les yeux du
jury présidé par Thierry Marx (de l’émission Top Chef), deux recettes.
L’une imposée : une tourte de canard sauce rouennaise. « Je vais faire
une sauce à base de foie de canard, une pâte feuilletée et brisée, une
farce avec du gingembre et d’autres ingrédients », dévoile Romain.
L’autre recette est libre, mais doit être à base de mulet. « Je vais
faire griller le poisson, le laquer d’une sauce soja, faire une sauce au
miel, un cannelloni de pommes et céleri, des petits oignons rouges, une
cristalline de pommes de terre pour le croquant, et je vais faire
sécher la peau du mulet pour donner un côté chips. Le tout donnera une
alliance de sucré-salé », détaille-t-il encore.

Gros bosseur

Pour
donner « le meilleur » de lui-même le jour de l’épreuve, Romain ne
lésine pas. « Il reste, après son travail, tous les après-midi en
cuisine pour maîtriser ses recettes », apprécie son maître
d’apprentissage, qui ne tarit pas d’éloge sur sa jeune recrue et lui
prédit un bel avenir « s’il sait rester humble ». D’autant plus que son
bulletin scolaire, affiché en cuisine, fait état d’un « excellent
travail ». L’année prochaine, Romain s’alignera sans doute au Concours
des meilleurs apprentis de France. Car d’apparence réservée, il est en
réalité fou… de cuisine.


Les finalistes

Section Bac professionnel :

- Antonin Carlier, lycée Hôtelier Saint Joseph à Lannion (22)
- Romain Chalumeau CFA La Noue Bourgogne à Longvic (21)
- Kévin Deporre, Ecole Ferrandi à Paris (75)
- Alya Grandmaison, lycée professionnel Toussaint Louverture à Pontarlier (25)
- Nicolas Moreau, Ecole Ferrandi à Paris (75)
- Jimmy Pagès, lycée Biarritz Atlantique à Biarritz (64)
- Anthony Paviot, lycée professionnel La Providence à Dieuze (57)

Section Brevet professionnel :

- Elodie Guillaume, CFA Hordy Lucchetti à Le Beausset (83)
- Merick Girardot, CFA Saint Maximin à Saint Maximin (83)
- Jocelyn Ragni, Maison familiale Rurale Le Fontanil à St Alvan Leysse (73)
- Antoine Saumuneau, CFA CCI Maine et Loire à Saumur (49)
- Gwendoline Vogt, CFA Henri Nominé à Sarreguemines (57)
- Emilie Selles, lycée hotelier Les Sorbets à La Roche sur Yon (85)
- Thomas Fabre, ICF EMTH à Béziers (34)


Navigation

Articles de la rubrique

  • Kikkoman : Concours 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 7 juillet 2015

Publication

37 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

19 aujourd'hui
22 hier
39698 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés

À LA UNE