Le soldat de plomb, premier conte

mardi 30 juin 2015
par  webmaster
popularité : 25%

Trois contes pour un devoir de mémoire de la guerre 14-18.
A partir, d’une œuvre du peintre lorrain Richier-Ligier « Le squelette debout » , œuvre des beaux-arts et de la vie bourguignonne.

"Mon amour,
je serai ton malheur
pour toujours."

Après s’être livré à cet exercice de style dans la cultissime revue DaDa, puis pour les éditions d’Art du seuil, Jean-Michel Vauchot revisite avec sa parole conteuse les œuvres du musée des Beaux-arts de Dijon. « Le squelette debout » du peintre lorrain Richier-Ligier est à son affaire dans cette histoire qui démarre à la saison de la faux. En ce mois d’Août, à l’époque des guêpes, ce sont les balles qui vont bourdonner au-dessus du poilu enterré dans sa tranchée.

Vu et raconté par Jean-Michel Vauchot, conteur-auteur.


Le soldat de plomb, premier conte

Documents joints

Le soldat de plomb, premier conte
Le soldat de plomb, premier conte

Portfolio

JPEG - 92.7 ko

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 7 juillet 2015

Publication

37 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

45 aujourd'hui
60 hier
39273 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés

À LA UNE